Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

compteur

28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 18:16



Le troisième élément de la conversion met en œuvre La volonté.



Nous décidons de nous approprier personnellement ce que nous avons compris du salut et ce qui nous a touchés.
C’est pourquoi le Nouveau Testament abonde en commandements comme celui-ci :

« Repentez-vous et croyez à l’évangile » Marc 1.15

Si l’un des trois éléments  manque, la conversion risque fort de n’être qu’un leurre, tout comme un tabouret instable à deux pieds :

-   Sans l’élément intellectuel, on court le risque de se convertir… mais pas au vrai christianisme.  Ainsi, on est entraîné par des sectes qui jouent sur les émotions, en négligeant de présenter la vérité qui est en Jésus Seul.

-   S’il manque l’élément émotionnel, la foi peut n’être qu’une adhésion intellectuelle.  La présentation de la vérité ne suffit pas ; il faut qu’elle ait un effet profond dans mon cœur.

-   On peut connaître la vérité, avoir le cœur touché dans une certaine mesure, mais ne pas se décider clairement pour autant : On reste hélas « des timides » comme dans Apoc 21.8 :

Quand aux lâches, aux infidèles, aux dépravés, meurtriers, débauchés, magicien, aux idolâtres et à tous les menteurs, leur part sera l’étang ardent de feu de souffre, c'est-à-dire la seconde mort.


Vous êtes inquiets : « me suis-je correctement converti ? Ces trois éléments étaient-ils suffisamment présents ? Ne nous laissons pas troubler : Lors de notre conversion, notre foi était forcément petite, mais la grâce qui nous a sauvés est tellement grande.

Partager cet article

Repost 0

commentaires