Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

compteur

16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 16:59


Quand les montagnes s'éloigneraient, Quand les collines chanceleraient, Mon amour ne s'éloignera point de toi, Et mon alliance de paix ne chancelera point, dit l'Éternel, qui a compassion de toi.

                                             Esaïe 54 : 10


Dans un sens symbolique, les montagnes peuvent représenter les bénédictions que Dieu nous octroie dans a bonté : Bonne santé, travail intéressant, joies dans la famille, relations fraternelles heureuses… Tous ces dons pour lesquels nous remercions Notre Père Céleste, qui prend soin de nous.

Mais parfois, il arrive que la montagne « se retire » : une maladie, le chômage, le décès d’un proche, des difficultés avec un enfant…  Que se passe-t-il ?  Dieu nous aurait oubliés ? Le verset d’aujourd’hui vient affirmer avec force : même dans ce cas, Dieu use de bonté envers nous ; il veut nous montrer que, peut-être, nous avions trop mis notre confiance dans les bénédictions reçues.  Or nous devons apprendre que le Donateur est plus que Ses dons.

Ne doutons jamais de la bonté de Dieu envers nous : Ses dispositions favorables à notre égard ne dépendent pas de nos circonstances ; elles sont liées à cette alliance éternelle de paix, qui a été scellée par le sang du Seigneur Jésus.

Pour autant, Dieu sait qu’il nous est difficile de voir les montagnes se retirer.  Alors lui qui a compassion de nous, mesure l’épreuve et vient nous encourager et nous consoler.

Partager cet article

Repost 0

commentaires