Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

compteur

28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 20:04
Dans ma détresse, c’est à l’Eternel que je crie,  et Il m’exauce.

                                                      Psaume 120.1

LA PRIERE AUDACIEUSE.


Quelqu’un a dit : « Il en est de nos prières comme des navires qui sillonnent les mers.  Quand ils longent les côtes, ils nous rapportent des choses ordinaires, d’un usage quotidien. 
Mais quand ils gagnent la haute mer et qu’ils restent longtemps hors de vue, ils reviennent comme le faisaient autrefois les navires de Tarsis, avec leurs soutes chargées d’or. »




Dans les temps anciens, Tarsis était un port éloigné d’où les navires partis pour une longue et lointaine expédition revenaient en Israël chargés d’or et de pierres précieuses.  Nos prières ne ressemblent-elles pas trop souvent à ces vaisseaux qui font cabotage, navigant seulement à proximité des côtes, ne rapportant que des choses de peu de valeur ?  Leur navigation comporte moins de risques, mais ils ne rapportent que des choses ordinaires.


Dieu veut nous apprendre à avancer en pleine mer, c'est-à-dire à prier avec une fois audacieuse.  Le cri de notre âme doit s’élever jusqu’à Lui, d’autant plus que nous connaissons des périodes de détresse.

Certes, l’exhaussement ne dépend pas du nombre de décibels émis lors de nos requêtes, mais l’acte de foi et de son intensité, comme aussi de la façon dont nous avançons sur les hautes eaux des promesses du Seigneur.
  Les hommes et les femmes de foi qui ont marqué l’histoire de l’Eglise ont pratiqué cette prière audacieuse.

                                                                              Méditation tiré de
                                                                              Lucien Clerc.


Partager cet article

Repost 0
Published by ptitbouchon - dans A méditer
commenter cet article

commentaires

Hélène 29/10/2009 09:19


J'aime beaucoup ce que tu as écrit , c'est tellement vrai !
Gros bisous et tous mes encouragements !
Hélène