Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

compteur

29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 17:24

Un mari, ton homme, le père de tes enfants n’est plus

Dieu l’a repris après une longue maladie

Il repose en son sein maintenant, il ne souffre plus

Ici-bas, Thierry a fermé les yeux après cinq décennies

 

Quel mot dire pour soulager ta douleur ?

Que dire lorsqu’on n’est pas dans le cas ?

« Je te comprends… »,  non, je n’ai pas connu ce malheur…

Personne ne peut imaginer ton émoi …

 

Sincères condoléances,

Tu es dans mes prières ainsi que ta famille Christine

 

Muriel et André.

 

                 ***************************

 

Il y a un temps pour tout et un moment pour toute chose sous le soleil.
Il y a un temps pour naître et un temps pour mourir, ...
Il y a aussi un temps pour pleurer et un temps pour rire, un temps pour se lamenter et un temps pour danser, ...
Il y a un temps pour chercher et un temps pour perdre.

La Bible, Ecclésiaste 3.1-6

Partager cet article

Repost 0
Published by ptitbouchon - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires